Chants folkloriques hongrois

Lors d’une séquence consacrée à Bartok, les cinquièmes CHAM ont eu à inventer des paroles en français sur deux Chants folkloriques hongrois, en s’inspirant de tableaux de peintres hongrois.

Voici les poèmes écrits par Lucie C. et Mina et interprétés par des élèves de la classe :

  • Chant folklorique hongrois n°1  interprété par Iris sur des paroles de Lucie C. :

Le violoncelle érable clair chante une douce mélodie. La musicienne est concentrée ; son corps tendrement est penché. Avec douceur et fermeté, le chant folklorique est joué.

Femme jouant du violoncelle de Bereny Robert

Femme jouant du violoncelle de Bereny Robert

  • Chant folklorique hongrois n°4 interprété par Laura et Talia sur des paroles de Mina :

Les violons tziganes chantaient et dansaient . Tout autour du feu de joie on riait. Les flammes d’or s’élevaient et vinrent embraser le Matra et le ciel noir de Hongrie.

Un orchestre qui dans le ciel éclatait. Un orage d’éclats de voix douces et gaies. Et la pluie vint balayer d’un souffle doré la mélancolie du peuple  de Hongrie.

Paysage - Ziffer Sandor

Paysage de Ziffer Sandor

  • Chant folklorique hongrois n°4 interprété par Iris sur des paroles de Lucie C. :

Dans les rues de Budapest la pluie tombe et les passants sont inquiets, le ciel gronde. Les parapluies grand ouverts protégés de l’onde ; la guerre déclarée ce soir dans le monde.

Je voudrais vous demander, cher monsieur : croyez-vous en l’avenir malgré tout  ? Allons donc nous réchauffer autour d’un café. Alors je vous convaincrai d’espérer.

les parapluies galerie nationale hongroise Budapest

Les Parapluies de Szoni Istvan

Bravo à tous et à toutes !

Marie Le Manh

Logo Cham13