La Musique à Versailles

Musique à la cour de Versailles

 

Mardi 24 mars 2015, les cinquièmes CHAM de la classe de Thierry Piolé en formation musicale, ont donné un concert-conférence sur La Musique à Versailles, en compagnie d’autres classes de 2C2.

Merci à eux et à leurs professeurs (en perruque 😉 ) pour cette belle parenthèse au coeur du grand siècle, et notamment à Thomas Bulle pour ses idées de costumes et de mise en scène.

– Un extrait des Symphonies pour les Soupers du Roy, de Michel-Richard de Lalande :

Marie Le Manh

Logo Cham13

Più non si trovano

Mozart par Anahi

Lorsqu’il était à Vienne, en 1787–1788, Mozart fréquentait très régulièrement les soirées du baron Jacquin, célèbre botaniste et chimiste, qui aimait recevoir le mercredi les cercles scientifiques, artistiques et intellectuels de la capitale. C’est pour ces soirées que Mozart écrivit entre autres le Nocturne Più non si trovano, dont voici un enregistrement à deux voix réalisé par les sixièmes CHAM :

– La version de Giulia et Irina :

Bravo à tous, et merci à Anahi pour sa très belle illustration.

Marie Le Manh

Logo Cham13

Le Bourgeois gentilhomme

Par ma foi ! Il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j’en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m’avoir appris cela.

Bourgeois 3

Aujourd’hui, les élèves des classes CHAM en 2C1 en formation musicale avec Elsa Grabowski, ont donné dans l’auditorium du conservatoire Maurice Ravel deux représentations du            Bourgeois gentilhomme de Molière et Lully, avec les classes de théâtre de François Clavier, de chant de Céline Laly, et de formation musicale de Benjamin Gras et Thierry Piolé (niveau 2C1).

Bravo les artistes ! Et je vous félicite également pour vos très jolies affiches (avec un petit coup de coeur pour celle d’Eïtan, postée ci-dessus  😉 )

La marche pour la cérémonie des Turcs :

 

Bourgeois 1

 

Bourgeois 2

 

Bourgeois 4

Marie Le Manh

Logo Cham13

Les Larmes

imgres

Les Larmes fait partie des Six Mélodies composées en 1888 par Tchaikovsky sur des textes en français, et dédiées à la cantatrice française Désirée Artôt, que Tchaikovsky a failli épouser dans sa jeunesse.

En voici la version interprétée par Lucie D., Laura, Tilaï et Iris :

Et celle chantée par l’ensemble des cinquièmes CHAM :

Bravo à tous !

Marie Le Manh

Logo Cham13